Le filtre à particules du Piana

FERRY | FILTRE A PARTICULES

Compagnie maritime historique à destination de la Corse, La Méridionale innove pour améliorer sa performance environnementale. Elle est le 1er armateur au monde à installer et expérimenter un filtre à particules à bord du Piana, son navire qui dessert  Ajaccio.

Objectif recherché :  réduire significativement les émissions d’oxydes de soufre (Sox), de particules fines et ultrafines.

Pour un transport maritime plus responsable

Depuis le 1er janvier 2020, la réglementation MARPOL impose un plafond de teneur en soufre en Méditerranée. Les émissions d’oxydes de soufre ne doivent pas dépasser 0.5%. Pour y parvenir, la majorité des navires qui relient la Corse au continent sont dotés d’un système de lavage des fumées à base d’eau appelé scrubber, pour capter les particules toxiques. Si certains utilisent des boucles “fermées” pour stocker à bord les eaux contaminées et les déchets en vue d’un traitement à terre, d’autres moins vertueux rejettent les eaux polluées dans la Méditerranée.

 

Naissance du premier filtre à particules

Après avoir recherché et évalué les technologies utilisées dans l’industrie terrestre de traitement des déchets, nos ingénieurs ont sélectionné une solution éprouvée mise au point par deux acteurs de réputation mondiale, Solvay et Andritz, afin de “mariniser” leurs technologies de désulfuration à sec des gaz d’échappement : le filtre à particules pour navire était né

Schéma de fonctionnement simplifié du filtre à particules
Schéma de fonctionnement simplifié du filtre à particules

Une technologie éprouvée pour réduire  les oxydes de soufre de notre navire vers Ajaccio

Le principe de fonctionnement du filtre à particules installé sur le Piana est le suivant :
Une poudre de bicarbonate de sodium (réactif neutre pour l’homme et l’environnement) est injectée à la sortie des moteurs dans le collecteur des gaz d’échappement. Le bicarbonate de sodium va chimiquement réagir sur les oxydes de soufre présents dans les gaz en les neutralisant et en captant en plus les particules et métaux lourds. Le bicarbonate souillé est stocké à bord du navire pendant la traversée Marseille-Ajaccio pour être traiter dans une installation de valorisation des déchets. Une fois épuré, le bicarbonate peut à nouveau être utilisé. 

Cette innovation s’inscrit dans la démarche de La Méridionale pour le développement durable et la protection de l’environnement. La compagnie maritime a mis en place des solutions concrètes à bord de ses navires vers la Corse tels que le système de REPérage des CÉTacés (REPCET) ou la Connexion Électrique des Navires À Quai (CENAQ) pour réduire l’impact de son activité. Cet engagement en faveur de la préservation de la Méditerranée a été récompensé par le Trophée de la Charte Bleue (2013 et 2018) et La Palme du tourisme durable en 2018. 

En septembre 2021 lors de la 5e édition des Trophées "Port du futur" organisée par le Cerema et ses partenaires, La Méridionale a remporté le "Prix Équipement" en récompense de la mise en place de ce filtre à particules novateur sur le Piana.