Voyager au Maroc pendant le Ramadan

Le Ramadan au Maroc

RAMADAN

Voyager pendant le ramadan au Maroc est une expérience intense. Les sites touristiques sont désertés, les rues, presque vides pendant la journée, s'animent au crépuscule. Derrière les fenêtres, on perçoit l’odeur de la harira et les conversations des familles réunies pour rompre le jeûne.
Embarquez à bord de l’un des navires de La Méridionale direction Tanger pour découvrir la ferveur qui anime le pays durant ce mois particulier. 

C’est quoi le ramadan ?

Pour répondre simplement à la question c’est quoi le ramadan, on peut dire que le ramadan est l’un des cinq piliers de l’islam, aux côtés de la prière ou du pèlerinage à la Mecque.

L’histoire du ramadan dit que c’est au cours du neuvième mois de l’année, appelé en arabe ar-ramad, que l’ange Gabriel serait apparu à Mahomet pour lui révéler le Coran. Depuis, les musulmans du monde entier jeûnent du lever du jour au coucher du soleil pour commémorer cet évènement.

Le ramadan, au Maroc ou ailleurs, dure un mois (29 ou 30 jours). Ce mois saint ou béni, comme l’appellent les fidèles, débute le premier jour du neuvième mois du calendrier hégirien. Comme il suit le cycle lunaire, sa date change chaque année. Le premier et le dernier jour sont définis en observant la lune, lors de la nuit du doute.

Pour mieux comprendre qu’est-ce que le ramadan, il faut savoir que le jeûne n’en est pas le seul aspect. Ces quatre semaines sont consacrées à la prière, à l’examen de conscience et à la générosité. Les croyants sont incités à adopter un comportement exemplaire, à réfléchir à leur conduite passée et à accomplir de bonnes actions. Ainsi, à la fin du mois, les foyers qui en ont les moyens versent la zakât - al-Fitr, l’aumône de rupture du jeûne. Ce don aux pauvres peut être fait en nature ou en argent, par l’intermédiaire d’une association ou de la mosquée. 

Les Marocains profitent du ramadan pour se réunir. Il est de coutume d’inviter et de visiter sa famille élargie et ses amis pour la rupture du jeûne. Après le repas, petits et grands se rassemblent au salon pour regarder les séries et téléfilms tournés spécialement pour l’occasion.

Le Ramadan est un mois de spiritualité et de partages
Le Ramadan est un mois de spiritualité et de partages

Quelles sont les règles du ramadan ?

Pendant les 30 jours que dure le ramadan, les fidèles ne peuvent pas manger, boire ou fumer de l’aube au coucher du soleil. Parmi les croyants, seules les personnes malades, les enfants et les femmes enceintes ne sont pas concernés par cette règle.

Les textes religieux interdisent en plus les relations sexuelles et le maquillage pendant la journée. Pendant tout le mois, il faut s’abstenir de jurer et de faire des commérages. La prière et la lecture du Coran sont en revanche encouragées.

Faire le ramadan au Maroc n’est pas une obligation légale, même pour les musulmans pratiquants. Chacun est libre de jeûner ou non, en accord avec sa foi. Cependant, la pratique est largement répandue du nord au sud du pays. Elle est ancrée dans l’histoire du Maroc. La fête religieuse est devenue une tradition et un rite social.

Le Code pénal marocain (article 222) interdit aux musulmans de manger, de boire ou de fumer en public en plein jour pendant le mois de ramadan. Cette disposition, prise avant l’indépendance du Maroc, ne s’applique pas aux touristes. Les sites touristiques et les musées accueillent les visiteurs, mais adaptent leurs horaires. Vous pouvez donc explorer Marrakech, Ouarzazate ou la vallée des Roses pendant le ramadan. Les restaurants demeurent ouverts. Vous risquez seulement de vous y sentir un peu seul !

Le déroulement d’une journée de Ramadan au Maroc

Les journées de ramadan au Maroc sont rythmées par les prières, celles que les fidèles prononcent cinq fois par jour et celles du muezzin, qui marquent le début et la fin du jeûne.

Les Marocains se lèvent avant l’aube et le premier appel à la prière. Ils profitent de ces quelques minutes pour prendre le shour (parfois écrit suhoor ou sahur). Ce petit déjeuner peut être léger, composé par exemple d’un verre de lait et de dattes, ou plus copieux avec du pain, des crêpes et du thé à la menthe.

Dès que la voix du muezzin a retenti, interdiction de boire et manger jusqu’au crépuscule. Mais pas question de ne rien faire. La vie continue entre prières quotidiennes, obligations professionnelles et devoirs familiaux.

À la tombée de la nuit, les coups de canon et l’appel à la prière du soir annoncent la rupture du jeûne. C’est l’heure du ftour (ou iftar). À la sortie des mosquées, on offre le repas aux pauvres et à ceux venus prier. Si vous voyagez au Maroc pendant le ramadan, glissez-vous parmi la foule pour goûter aux plats traditionnels et ressentir la ferveur des croyants.

Ftour ou iftar, le repas du soir qui rompt le jeûne pendant le Ramadan
Ftour ou iftar, le repas du soir qui rompt le jeûne pendant le Ramadan

Quoi manger pendant le ramadan

De Tanger aux confins du Sahara occidental, personne ne se demande quoi manger pendant le ramadan. La tradition au Maroc est de rompre le jeûne avec la harira. Cette soupe andalouse faite de viande, de légumineuses, de tomates et d'oignons se retrouve sur toutes les tables du pays. En plus d’être savoureuse, elle permet de réhydrater le corps et de reprendre des forces.

Le ramadan au Maroc est aussi l’occasion de déguster le zaalouk en entrée. Avant les tajines, couscous et autres pastillas, on se régale de ce caviar d’aubergines à l’ail et au cumin.

Même si les textes recommandent de se nourrir modérément pendant le ramadan, impossible dans la culture marocaine de faire l’impasse sur les pâtisseries. Le dîner se conclut avec des briwates, un chausson fourré aux amandes et parfumé à la cannelle et à la fleur d’oranger, ou avec des chebakias, un gâteau roulé au miel et au sésame.

Si vous souhaitez visiter le Maroc autrement ou rejoindre vos proches pour le mois saint, réservez votre traversée avec La Méridionale. Nos ferries assurent la liaison entre Marseille et Tanger Med toute l’année.