La Méridionale - Le Maroc en camping-car

Le Maroc en camping-car : nous vous donnons les clés !

CAMPING-CAR

Quelle meilleure façon de parcourir le Maroc qu’en camping-car ?
Vous profiterez des paysages en toute liberté, sans vous soucier des horaires des trains et de la disponibilité des hôtels.

Avec sa liaison Marseille- Tanger Med, La Méridionale vous emmène à la découverte du Royaume du couchant lointain. Nos navires, le Pelagos et le Girolata sont équipés pour votre confort et la sécurité de votre véhicule.
Après une traversée reposante, vous serez prêt à rouler vers les villes impériales, les plages de sable fin ou les oasis du désert marocain.

Préparez votre traversée pour le Maroc avec votre camping-car

La location de camping-car au Maroc s’avère plutôt fastidieuse. Une seule agence professionnelle opère depuis Marrakech. Mieux vaut donc voyager avec son propre véhicule ou en louer un en France.

Avant de partir au Maroc en camping-car, les vérifications d’usage s’imposent : pression des pneus, niveaux d’huile, liquide de refroidissement, charge des batteries… Mieux vaut régler ces détails afin de se retrouver sur la route !

Si votre véhicule n’a pas servi depuis longtemps, faites un état des lieux complet avant de partir pour vous assurer que votre réfrigérateur, votre chauffage, votre chauffe-eau et même votre climatisation sont prêts pour de nouvelles aventures.

Le jour de l’embarquement, vous aurez besoin de votre pièce d’identité. Si vous êtes Français ou ressortissant de l’Union Européenne et que votre séjour dure moins de 90 jours, votre passeport suffit, vous n’aurez pas à solliciter de visa. Si vous avez prévu de rester plus de trois mois, rapprochez-vous de l’ambassade. Vous pourrez aussi prolonger votre séjour une fois sur place.

Votre véhicule doit également présenter ses papiers à la douane. En plus de la carte grise, vous devez fournir une attestation d’assurance couvrant le territoire marocain. S’il le véhicule ne vous appartient pas, vous devez en plus détenir :

  • une procuration du propriétaire vous autorisant à voyager avec son bien au Maroc ;
  • ou le contrat de location.

À la douane, un agent recueille votre déclaration orale mais vous n’avez pas de taxe à payer, tant que vous quittez le Maroc avec votre camping-car. Dans le cas contraire, une taxe équivalente à un pourcentage de la valeur du véhicule est exigée. Pour éviter de devoir verser plusieurs centaines ou milliers d’euros en cas de vol ou d’accident, prenez contact avec votre compagnie d’assurances. Certains contrats prennent en charge la réexpédition du véhicule accidenté ou les droits facturés pour quitter le territoire.

Visiter le Maroc en camping-car avec La Méridionale
Visiter le Maroc en camping-car avec La Méridionale

Avec La Méridionale, l’embarquement sur le ferry pour le Maroc démarre 7 heures avant l'appareillage.
L'heure limite d'enregistrement est 2 heures avant le départ.

Après avoir contrôlé votre billet de bateau pour le Maroc, l’équipage vous guide vers les garages du navire. Vous stationnez vous-même votre camping-car à l’emplacement désigné par le personnel qui vous donne pour consignes :

  • de serrer-le frein à main
  • d’enclencher la première vitesse
  • d’éteindre vos phares et de désactiver votre système d’alarme.

Nos garages sont équipés de quelques prises de courant 220 volts sur lesquelles brancher votre camping-car pendant la traversée. Lors de votre embarquement, faites savoir à notre personnel que vous voulez être installé à proximité de l’une d’elles. Selon disponibilité, vous pourrez ainsi recharger vos batteries et préserver leur autonomie.

Nos bateaux sont conçus pour recevoir des véhicules de tourisme ainsi que des camions de transport de marchandises, quelle que soit leur taille. Grâce à sa formation et à son expérience, notre équipage est rôdé à l’installation des différents gabarits. Avec La Méridionale, vous êtes sûrs de faire naviguer votre camping-car dans des conditions de sécurité optimales. 

Les passagers n’ont pas accès au garage pendant la traversée Marseille-Tanger Med. Après avoir pris tout ce dont vous avez besoin pour votre voyage en mer, rendez-vous à la réception où notre maître d’hôtel vous indiquera votre cabine.

Laissez-vous guider par Léon !


Léon, c'est le  camping-car "vintage" Peugeot J5 Hymer de Camille et Thomas, un duo d'aventuriers qui vient de passer 3 mois à parcourir les routes marocaines.

Précautions administratives à prendre avant le départ, budget à prévoir sur place ou encore meilleurs spots pour dormir, nos deux "vanlifers" vous disent tout !

Retrouvez leurs précieux conseils en forme de check-list pour préparer au mieux votre road-trip au Maroc :  https://liveyouradventure.fr/voyage-aventure/ferry-maroc/

Léon le daron dans le désert de M'Hamid au Maroc

Conduire en camping-car au Maroc : ce qu’il faut savoir

Le permis de conduire français permet de se déplacer au Maroc en camping-car. Comme dans la plupart des pays, les conducteurs roulent à droite. Le code de la route est assez proche de celui que nous appliquons même si des différences existent.

Limitations de vitesse :

  • 40 km/h dans les centres-villes
  • 60 km/h en ville
  • 100 km/h hors agglomération
  • 120 km/h sur l’autoroute.

La vitesse autorisée est signalée par un panneau identique à ceux que nous connaissons. Les contrôles sont fréquents et effectués avec des outils technologiques dernier cri. En cas d’excès de vitesse, vous devrez payer une amende pouvant s’élever à plusieurs centaines d’euros.

Autre point de vigilance, l’alcool est interdit au volant. Le taux d’alcoolémie du conducteur doit être de 0. Si vous êtes contrôlé avec un taux supérieur, vous vous exposez à une amende comprise entre 500 et 1 000 euros, à la suspension de votre permis et même à une peine de prison.

Comme en France, il est obligatoire d’attacher sa ceinture de sécurité, y compris pour les passagers. Vous devez également détenir un gilet réfléchissant, un triangle de signalisation et une roue de secours.

Camping-car entouré de palmiers dans la région de Tafraoute
Camping-car entouré de palmiers dans la région de Tafraoute

Autoroute et péages

Le pays dispose d’un réseau autoroutier sûr et entretenu. Au-delà de ces grands axes, l’état des routes est variable. Si certaines ont été récemment refaites à neuf, d’autres tiennent plus de la piste que de la route nationale. Les routes de montagne peuvent s’avérer impressionnantes pour des conducteurs peu chevronnés. Nombre d’entre elles ne sont pas équipées de glissière de sécurité.

La nuit, conduire au Maroc, en camping-car ou en voiture peut réserver quelques rencontres… surprenantes ! Dromadaires et troupeaux de chèvres sont susceptibles de surgir. Mieux vaut privilégier les déplacements de jour pour éviter quelques déconvenues.

Comme en France, emprunter l’autoroute est payant. Le tarif du péage dépend de la distance parcourue et de la classe du véhicule. La plupart des camping-cars relèvent de la classe 2. Comptez environ 30 euros (300 dirhams) si vous vous rendez de Tanger à Marrakech ou 3 euros pour aller de Rabat à Casablanca. Le paiement s’effectue :

  • par carte bancaire
  • en espèces
  • avec Jawaz, le pass permettant de payer à distance et sans s’arrêter.

Aires de stationnement

Le camping sauvage est interdit au Maroc que ce soit  en camping-car, en van aménagé ou même en tente.
Si vous vous installez pour la nuit sur une aire non autorisée, vous serez gentiment mais fermement invité par la Gendarmerie royale à vous rendre au camping ou à l’aire de stationnement la plus proche.

Sur la côte Atlantique, entre Tanger et Agadir, et autour des grandes villes comme Marrakech, les campings offrent tout le confort et même plus. Vos enfants apprécieront sans doute une escale dans un établissement avec piscine, surtout pendant l’été ! En ville, vous pouvez aussi vous installer dans un parking sécurisé payant.

Au sud et dans les zones moins fréquentées, les campings sont moins nombreux. Cependant, vous trouverez toujours une solution pour ne pas être en infraction. Les stations-services disposent d’aires de repos et de places de stationnement pour les chauffeurs routiers et les camping-caristes. Et à la campagne, des familles mettent à la disposition des voyageurs des terrains privés où faire une halte, moyennant une participation financière.
Ces équipements sont certes plus rudimentaires mais ils ont l’occasion de faire connaissance avec les Marocains.

Aire de stationnement pour camping-car à Taghazout.
Aire de stationnement pour camping-car à Taghazout.

En séjournant dans un camping, vous aurez accès à l’eau et à l’électricité. Pour pouvoir en bénéficier, pensez à prendre votre rallonge électrique la plus longue et à prévoir différents embouts et tuyaux pour vous relier à l’eau.
Et pour parer à toutes les éventualités, le mieux est d’emmener de la chambre à air, pour étanchéifier vos raccords.

La plupart des structures sont aussi équipées pour que vous puissiez vidanger vos eaux grises et noires. Vous pouvez également demander à le faire dans une station-service. Enfin, vous êtes autorisés à utiliser les bouches d’égout présentes en ville, de préférence de nuit, pour plus de discrétion.

Autres denrées précieuses pour les camping-caristes : le gaz et l'essence. Les deux sont facilement accessibles et moins chères qu'en France. Vous ne pouvez pas toujours recharger votre bouteille de gaz française au Maroc. Il est plus simple d’en acheter une sur place et de la faire remplir si besoin. Pensez à bien la purger avant utilisation pour éliminer les éventuelles impuretés qui auraient pu se glisser dans la bouteille pendant le remplissage !

Des stations-services sont implantées sur tout le territoire. Cependant, dans les zones les plus rurales, leur fréquence est réduite. Pour ne pas vous retrouver en panne d’essence au beau milieu de l’Atlas, évitez de rouler sur la réserve.

Quand visiter le Maroc en camping-car ?

Le Maroc jouit d’un climat méditerranéen qui attire les voyageurs durant toute l’année. Cependant, des disparités existent entre les régions et certaines saisons sont plus propices que d'autres. Marche, baignade ou sites historiques, à vous de décider quand partir au Maroc au gré de vos envies !

L'hiver, entre décembre et mars, correspond à la haute saison. À cette période de l'année, les camping-caristes de toute l'Europe fuient le froid et la grisaille pour trouver soleil et chaleur sur l'autre rive de la Méditerranée. Dans le royaume, les températures peuvent aller jusqu'à 25 degrés dans le sud et il ne pleut qu'un ou deux jours par mois. Mais, les nuits sont fraîches sur la côte Atlantique et les sommets enneigés. Partir au Maroc en camping-car en hiver nécessite un peu d'anticipation. Face à l’affluence, mieux vaut réserver sa place par téléphone le jour même ou la veille auprès des campings.

Van aménagé sur une plage marocaine proche d'Agadir
Van aménagé sur une plage marocaine proche d'Agadir

Si vous souhaitez jouir d'un peu de solitude pendant votre road trip, mieux vaut partir au printemps ou en automne. Entre septembre et novembre, les touristes ont quitté les lieux et vous vous appréciez les paysages, les villes et les plages en toute quiétude. Bien que plus courtes, les journées restent ensoleillées.

Le printemps est la saison idéale pour parcourir le Maroc en camping-car. Les températures sont comprises entre 15 et 30 degrés selon les régions et il ne pleut quasiment pas. Cerise sur le gâteau : les arbres en fleurs réhaussent la beauté des sites naturels.

Dans tous les cas, il est déconseillé de se rendre au Maroc en été. Les températures, dans le centre et le sud, sont caniculaires et limitent les activités. Si vous avez prévu de partir durant les mois de juillet et août, mieux vaut longer la côte Atlantique pour espérer un peu de fraîcheur.

Le Maroc en camping-car : itinéraires et incontournables

En fonction du temps dont vous disposez et de vos envies, vous pouvez prévoir plusieurs itinéraires pour visiter le Maroc en camping-car. Dans tous les cas, vous trouverez une solution sécurisée pour passer la nuit moyennant quelques euros, qu’il s’agisse d’un camping, d’une station-service, d’un parking gardé ou d’un terrain privé.

Sur la route des villes impériales

Si vous partez pour une dizaine de jours au Maroc en camping-car, pourquoi ne pas organiser un circuit à la découverte des villes impériales du Maroc, Fès, Meknès, Marrakech et Rabat ?

  • Premier jour à Tanger pour flâner au parc Perdicaris, au cap Spartel et contempler la vue sur le détroit de Gibraltar.
  • Visite de Rabat, de la nécropole du Chellah et de la kasbah des Oudayas.
  • Étape à Casablanca pour admirer la mosquée Hassan II et son minaret, le plus grand du monde.
  • À Marrakech prévoyez quelques jours pour parcourir la vieille ville, sa médina, la place Jemaa El-Fna et le palais secret. Dans le quartier moderne du Guéliz, ne manquez pas le jardin Majorelle et ses façades bleues. S’il vous reste un peu temps, rendez-vous à la palmeraie pour une promenade à dos de dromadaire.
  • Sur la route de Fès : les cascades d’Ouzoud et leurs macaques, les lacs de Khénifra, la forêt de cèdres d’Azrou et le parc naturel d’Ifrane.
  • À Fès : les palais, les portes ouvragées et la médina, la plus grande du pays.
  • À Meknès, ne ratez pas le mausolée du sultan Moulay Ismaïl, l’un des seuls édifices religieux du Maroc accessible aux non musulmans.
  • Dernière escale au à Volubilis, site archéologique de l’époque romaine.
  • Retour au port de Tanger Med pour reprendre le bateau vers Marseille.
Le minaret de la Mosquée Koutoubia à Marrakech
Le minaret de la Mosquée Koutoubia à Marrakech

Le Maroc par la côte

Vous avez décidé de profiter des grandes vacances pour voyager en camping-car avec vos enfants mais vous ne savez pas où partir au Maroc en été pour échapper à la canicule ?  Sur la côte Atlantique, les températures dépassent rarement les 30 degrés, même à Agadir et à l’extrême sud. 
Entre activités balnéaires et visites culturelles, vous saurez toujours que faire au Maroc, même un jour de pluie.

C’est également un parcours qui convient aux sportifs adeptes de surf, de plongée et de bodyboard ou tout simplement aux amoureux de la mer :

  • Arrivée à Tanger : détour par la vieille ville aux façades blanches avant d’aller aux plages Sidi Kacem, Sol et Malabata.
  • Asilah pour son street-art et sa médina qui donne sur l’océan.
  • Larache et les ruines romaines de Lixus, la tombe de Jean Genet et les plages propices à la baignade et aux sports nautiques.
  • Kénitra pour une journée à la plage, une excursion au lac de Sidi- Boughaba ou à la forêt de chênes de la Maâmora.
  • À Safi : la forteresse portugaise du XVème siècle entièrement restaurée, le sable fin de la plage de Lalla Fatna, le surf parc de Sidi Bouzid.
  • À Essaouira, une promenade en bateau aux Îles Mogador, une séance photo des ruines de la plage de Diabat et une session de surf à Sidi Kaouki.
  • Tafedna, un village de pêcheurs aux maisons blanches et bleues.
  • Agadir : le plus grand souk du Maroc et six kilomètres de plage abritée des vents. 

Pour le retour, vous pouvez revenir sur vos pas où quitter le littoral pour passer par les villes impériales de Marrakech, Fès et Meknès. Avant de reprendre le bateau pour le Maroc avec votre camping-car, faites une pause à Tétouan.
La ville se démarque par son influence espagnole. Vous y trouverez le palais Lebbadi, l’un des mieux conservés du royaume ainsi que de nombreux musées.

Camping-car à Taghazout, village des surfeurs à proximité d'Agadir
Camping-car à Taghazout, village des surfeurs à proximité d'Agadir

Un itinéraire entre océan et désert

Vous avez prévu de rester plusieurs mois et vous vous demandez que visiter au Maroc ? Ce road trip vous emmènera à la découverte de toutes les facettes du Maroc, des plages au désert en passant par les villes et la montagne.

  • Arrivée à Tanger, promenade sur le front de mer et dans le dédale des ruelles de la médina.
  • Premier arrêt au site archéologique de Volubilis, classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
  • Journée dans les villes impériales de Fès et Meknès.
  • Traversée du parc national d’Ifrane. Plusieurs étapes pour randonner autour des lacs, explorer les grottes et se baigner dans les sources.
  • Passage par le parc national de Khénifra pour marcher au milieu des cèdres.
  • Le long de l’oued Dadès, faire une halte dans les gorges du Dadès pour admirer le soleil se coucher sur les hauts plateaux ocres.
  • Escale dans la Vallée des Roses pour marcher au milieu des villages berbères et des roses de Damas.
  • Journée à Ouarzazate, le Hollywood marocain pour photographier les décors de Lawrence d’Arabie, de Games of Thrones et la kasbah en pisé.
  • La route des 1000 kasbah : découverte d’Agdz, de Tamegroute et de Zagora, la dernière ville avant Tombouctou et le désert du Sahara. 

Une fois arrivé à la lisière du désert, vous pouvez mettre le cap sur Agadir et longer la côte pour arriver jusqu’à Tanger. Mais si c’est la première fois que vous visitez le Maroc, dirigez-vous au nord, vers Marrakech. Après quelques jours dans la cité ocre, vous pourrez rejoindre le littoral à Essaouira en à peine une journée de route. 

Vous avez décidé d’organiser vos prochaines vacances au Maroc en camping-car
La Méridionale assure trois liaisons hebdomadaires entre Marseille et Tanger-Med. À bord nous vous offrons tout ce dont vous avez besoin pour une traversée reposante. Nous vous proposons une formule pension complète, une literie de qualité des espaces de divertissement et même un chenil si vous voyagez avec votre animal. Que vous partiez seul, à deux, entre amis ou en famille, nous sommes impatients de vous accueillir à bord du Pelagos et du Girolata.

Camping-car au pied des dunes de l'Erg Chebbi dans le Sahara
Camping-car au pied des dunes de l'Erg Chebbi dans le Sahara