Informations et réservations

0 970 83 20 20
Lundi au samedi de 8h à 18h

Actualités

22/02/2019
La Meridionale affirme son engagement societal en soutenant INSEME

Interview de Lætitia Cucchi, présidente de l'association INSEME


laetitia-cucchi

 

 

 

 

 

Engagée auprès d’organismes et d’associations proches de ses valeurs et de sa mission de service public,
La Méridionale est depuis 2018 mécène de l’association INSEME, dont la vocation est de venir en aide aux familles corses contraintes de se rendre sur le continent pour raisons médicales.
Lætitia Cucchi, présidente de l'association, nous fait part de son bilan après un an d’actions communes.

Pouvez-vous nous parler du rôle de INSEME ?
Lætitia : " INSEME est une association reconnue d'intérêt général, qui vient en aide aux résidents corses qui, pour raisons médicales dans le cadre d’une prise en charge par l’Assurance Maladie, n’ont d’autre option que de se rendre sur le continent. L’association est née en 2009, suite à un constat d’injustice lié à la spécificité géographique insulaire de la Corse.
En effet, il n’existe aucun Centre Hospitalier Universitaire (C.H.U.) sur l’île et certaines spécialités (grands prématurés, grands brûlés, cancers pédiatriques...) ne sont pas pratiquées. L’offre de soin locale n’est donc pas suffisante pour certaines pathologies, et ne répond pas à l’ensemble des besoins des patients de la région. Chaque année, la Caisse d’Assurance Maladie enregistre plus de 28 000 déplacements entre la Corse et le continent pour des raisons strictement médicales. Pourtant, malgré les contraintes insulaires, les assurés sont soumis aux mêmes règles de prise en charge par l’assurance maladie que les continentaux. Concrètement cela signifie que, même pour des maladies graves qui peuvent parfois nécessiter des mois de soins comme par exemple un cancer pédiatrique, seul l’un des parents voit son billet remboursé par la CPAM, et il n’existe quasi aucune prise en charge concernant l’hébergement sur place.
Quand on accompagne un enfant en fin de vie, cette situation n’est pas supportable. À cela s’ajoute des lourdeurs et des difficultés administratives. Il y a une rupture d’égalité d’accès aux soins, et les habitants de l’île supportent une “double peine” qui engendre parfois de grandes difficultés financières.
Face à ces injustices, et grâce à des partenariats tels que celui engagé avec La Méridionale, l’association apporte des solutions logistiques de transport et d'hébergement à toutes ces familles. "

Comment votre partenariat avec La Méridionale a-t-il vu le jour il y a un an ?
Lætitia : " Il n’est pas une famille corse qui ne soit pas un jour concernée par cette problématique. La Méridionale a toujours eu une sensibilité particulière concernant les sujets d’ordre sociétal, mais les choses se sont précipitées quand un de ses employés a directement été concerné. Avec lui, nous avons pu sensibiliser les dirigeants et notre partenariat s’est vite concrétisé. "

Quelle est la nature du soutien de La Méridionale ?
Lætitia : " La compagnie nous fait un don brut de 10 000€ par an, intégralement reversé aux familles. Par ailleurs, elle offre 200 billets gratuits par an pour permettre aux familles de se relayer auprès des malades hospitalisés sur le continent. Rappelons en effet que la CPAM ne prend en compte que le billet accompagnateur, c’est à dire uniquement quand le malade voyage !
En signant un contrat pluriannuel, la compagnie s’est engagée de façon pérenne. En plus de l’aide financière et logistique directe, La Méridionale met également en place une véritable offre de services spécifiques à l’accueil des malades et s’engage concrètement via une charte de qualité et de transport. "

Pouvez-vous nous détailler en quoi consiste cette charte de qualité ?
Lætitia : " Les malades ne sont pas des passagers comme les autres. Ils sont non seulement contraints au déplacement, mais ils demandent également une attention toute particulière de par leur pathologie. Par exemple, cela se traduit par la mise en place d’un service de bagagerie ou une facilité d’accès à une cabine spécifique pour une personne appareillée. Il peut également s’agir d’un traitement qu’il faut maintenir au congélateur pendant le voyage, ou bien encore de la libération d’une place sur une traversée complète car la pathologie du malade interdit le déplacement par avion. Chaque situation demande une attention particulière de la part de La Méridionale. Grâce à la charte du transport des malades, la compagnie a su mettre en place cet accueil personnalisé avec deux référents bien identifiés. Mais au-delà du simple contrat signé, il ne s’agit pas seulement de l’acteur économique qui s’engage à nos côtés, mais également d’hommes et de femmes investis, disponibles, attentionnés et réactifs. "

Vous ne souhaitez probablement pas vous arrêter en si bon chemin, quels sont vos projets à venir ?
Lætitia : " Nous avons récemment présenté des propositions concrètes auprès de l’Assemblée Régionale de Corse parmi lesquelles :

  • l’adoption d’une réglementation spécifique adaptée à la réalité de la Corse,
  • un système officiel pouvant garantir des places sur les navires et les avions,
  • une adaptation du code de la Sécurité Sociale, notamment sur deux points :
  • le remboursement des billets des deux parents dans le cadre d’une pathologie enfantine,
  • la prise en charge de l’hébergement des proches sur place.

Même si l’écho a été positif, nous espérons maintenant que les pouvoirs publics donnent suite rapidement. Ces propositions parent au plus urgent et ne règlent pas tous les problèmes. Avec un budget d’environ 350 000€, nous avons aidé plus de 650 familles en 2018, et avons ainsi répondu à toutes les demandes mais nous ne sommes malheureusement pas le reflet de la réalité. Encore trop peu de personnes nous connaissent et font face, seules, à une précarité financière qu’elles ne devraient pas avoir à supporter. "

Retour à la liste des actualités

Rocket Fuel

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de vous garantir une meilleure expérience et d'analyser notre trafic. En savoir plus